Les Fabricants #4 Rêves…

Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon

du 15 au 18 mai
Dates
  • 15 mai 2018 - 19:00
  • 16 mai 2018 - 20:00
  • 17 mai 2018 - 19:00
  • 18 mai 2018 - 20:00

Tarif unique 6€

Tarifs

Présentation

 

Jusqu’au début de l’an 2014, aucun partenariat singulier entre le CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon et un théâtre n’avait été entrepris. Musicien, ancien étudiant au CNSMD de Lyon, et nommé en 2014 à la direction du Théâtre de La Renaissance, Gérard Lecointe ouvre grandes ses portes aux jeunes qui feront résonner la musique de demain. Il invite des étudiants (3ème cycle Artist Diploma) désireux de pratiquer une activité musicale dédiée au champ d’activité du spectacle vivant, à développer un projet personnalisé dans le domaine de la création, de l'interprétation, et de la diffusion artistique. Ce projet s’inscrit dans une dynamique de formation et d’insertion professionnelle. En effet, si un établissement comme le CNSMD de Lyon propose un enseignement d’excellence, de très haut niveau, reconnu dans le monde entier, il reste toujours un « chainon manquant » pour les jeunes artistes en devenir, entre la fin de leurs études et le début de leur carrière professionnelle. Si leur formation leur apprend à construire des projets artistiques, ceux-ci ne prennent généralement vie que dans l’enceinte du CNSMD et toujours dans un cadre pédagogique. Et donc, leurs premières aventures se fait généralement sans accompagnement, sans encadrement et avec tous les risques professionnels que cela comporte. Le Théâtre de La Renaissance offre au CNSMD de Lyon la possibilité d’accueillir des porteurs de projets sélectionnés, non seulement pour leurs qualités techniques, mais également par leur engagement artistique pour la scène et son accompagnement auprès des publics. Ces jeunes équipes artistiques bénéficieront de la programmation du théâtre et de tout son savoir-faire en matière de communication. À ce titre, ils seront à l’égal des équipes artistiques professionnelles accueillies tout au long de la saison. Le rôle de formateur du Théâtre de La Renaissance interviendra lorsqu’une fois présents dans les murs du théâtre, toute l’équipe du théâtre sera à la disposition de ces jeunes artistes, pour leur permettre de porter un regard attentionné au fonctionnement d’un théâtre en appréhendant au mieux toutes les problématiques de gestion d’un tel lieu, en termes artistiques, économiques et de public, en terme technique et de ressource humaine, appréhender le rôle de chacun, son utilité, les raisons de ses missions. Pour le théâtre, le directeur sera l’ordonnateur de ces rencontres et veillera à ce que l’ensemble des étapes de ce projet de professionnalisation soit conforme à ses attentes. Pour le CNSMD, ces résidences seront placées sous le regard de Jean Geoffroy de ce 3ème cycle dénommé « Artist Diploma ».

Pandora Burrus cor naturel (France)

Jeu de mémoire avec cet instrument quasiment disparu, au jeu virtuose et au répertoire populaire. Souvent assimilé à tort au cor de chasse au regard de sa forme, il n'en est qu'un cousin éloigné. Dans un salon français du 19e  siècle, aux sons de mélodies oubliées, c’est la (re)découverte d’un instrument emblématique de l’époque classique et romantique, aux allures de dandy et de temps anciens.

Pandora Burrus a étudié le cor au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon, au Conservatoire de Rueil Malmaison et à la Haute École de Musique de Genève. Elle entre en 2012 au CNSMD de Lyon dans la classe de David Guerrier avec qui elle étudie aussi le cor naturel. Elle effectue en 2015 un semestre au Konservatorium Privat Universitat à Vienne dans la classe de Gerhard Kulmer où elle perfectionne sa pratique du cor viennois. C'est en revenant en France qu'elle se questionne sur le « cor français » à la base de ce projet d'Artist Diploma. En parallèle à ces recherches esthétiques, Pandora Burrus se produit régulièrement au sein de nombreuses formations orchestrales que ce soit au cor moderne, au cor viennois ou au cor naturel. Vivement intéressée par la pédagogie, elle suit actuellement un cursus de formation au diplôme du Certificat d’Aptitude au CNSMD de Lyon. Pandora Burrus a été soutenue par l'ADAMI pour l'achat d'un cor naturel.

Spectacle musical Dès 8 ans

Petite Salle
Mardi 15 mai
- 19 h

Réserver en ligne

Florent Duverger percussions (France)

À l’origine de ce projet, une envie débordante de partager une expérience fascinante, effrayante, poétique, drôle, touchante et troublante, autour des dépendances humaines ; une invitation pour le spectateur à vivre un voyage sensoriel et émotionnel. C’est une métaphore de l’addiction pour la scène, un besoin vital de s’y exprimer, de transmettre des émotions au public pour exister, ne serait-ce que l’espace d’un instant.

Après obtention de son Diplôme d’Etudes Musicales et de son Prix de perfectionnement au Conservatoire d’Angers, Florent Duverger entre au CNSMD de Lyon dans la classe de Jean Geoffroy. Il y fait la rencontre de Lucie Delmas et ensemble ils créent le duo de percussions EntreChocs. Dans le cadre de son cursus de Master, il s’intéresse à la relation entre musique et images et réalise son premier court-métrage Corps Etrangers déjà joué en mai 2017 au Théâtre de La Renaissance à Oullins, accompagné de ses deux versions musicales pour percussion solo qu’il interprètera lui-même. En 2015, il crée avec la danseuse Loulou Carre, le spectacle Addictions, et voulant pousser plus loin la cohésion entre les différents arts, fonde le collectif pluridisciplinaire INcendio avec la danseuse Chandra Grangean. Ils ont deux créations à leur actif À Jimmy et Vous êtes un désordre. Actuellement soliste pour l’ensemble « Les Percussions de Strasbourg », Florent Duverger créé également la compagnie « Some flowers only come out at night », consacrée à des pièces mêlant danse, musique, théâtre et vidéo.

 

Générique
Créations textes, musiques, sketches Flora  Duverger
Encadrement pédagogique et  artistique  Jean Geoffroy
Régie son Qing Qing
Scénographe diplomée de l’Ensatt  Anna Panziéra
Eclairagiste  Franck Dusseux
Régie générale et plateau  Luc Nermel

Avec
Flora  Duverger chant percussions, comédie, danse.
Julie Richalet danse

 

Musique – Danse – Vidéo
À partir de 16 ans

Grande Salle
Mercredi 16 mai
- 20 h

Réserver en ligne

Hsin Hsuan Wu percussions (Taiwan)

L’île, symbole de solitude, d’enfermement, mais aussi d’ouverture et d’espoir. S’inspirant de ses propres expériences, la jeune artiste évoque les interactions entre les humains, la nature et le monde qui les entoure. Comme des îles, nous sommes des individus isolés, flottant dans l’immensité de l’humanité. Et si la solitude n’est pas néfaste, c’est la peur de la vivre qui la rend dramatique. La jeune percussionniste voyage dans son ego, pour lui parler, pour explorer sa sensation d’isolement.

Née en 1987, Hsin-Hsuan Wu a commencé la percussion à l’âge de huit ans. Candidate au Doctorat de percussion à l’Université des arts à Taiwan dans la classe de Ju Tzon-Ching, elle poursuit actuellement ses études d’Artist Diploma dans la classe de Jean Geoffroy au CNSMD de Lyon. Elle a obtenu le 3ème prix au concours International de percussion de PAS aux Etats-Unis en 2011. Comme soliste, elle produit des récitals chaque année à Taïwan depuis 2011. Elle fait partie du Ju Percussion Group de 2005 à 2016. Elle a participé à plus de trois cents concerts dans le monde entier. 

Théâtre musical – Dès 10 ans

Petite Salle
Jeudi 17 mai - 19 h

Réserver en ligne

Shihong Ren composition (Chine)

Le compositeur écrit pour huit musiciens en s’inspirant de l’œuvre de son compatriote Liu Cixin The Three-Body Problem, prix Hugo du meilleur roman 2015. On y trouve le soupçon, la méfiance, l’espérance… Tous ces sentiments ambigus forment notre univers, Dark Forest, où s’expriment la peur de se montrer tel qu’on est et la nécessité d’aller vers l’autre pour être entendu et mieux se connaître…

Shihong Ren est né à Shanghai en 1994. Il commence ses études musicales par le piano, à l'âge de 5 ans. Quelques années plus tard, il étudie au Conservatoire auprès de Shuxing Zheng, pianiste renommé. Dès l’âge de neuf ans, il commence à suivre les cours du grand compositeur Erbo Deng. Il entre en 2011 au CNSMD de Lyon, en option électroacoustique dans la classe de composition de Robert Pascal, Michele Tadini, François Roux et Philippe Hurel. Il obtint son DNSPM en 2014, son Master en 2016 et devient le compositeur le plus jeune à finir ses cursus au CNSMD de Lyon. Depuis 2013, il créé des projets en collaboration avec le GRAME, centre national de création musicale de Lyon. En 2015, sa pièce Rebirth est sélectionnée et jouée au Conservatoire de Shanghai, dans le cadre de l’Electronic Music Week 15'. En 2015 et en 2016, il gagne avec ses créations Response et Rebirth le troisième prix du Concours de composition de la musique électronique du festival Musicacoustica au Conservatoire Central de Beijing, en Chine. Il obtient la bourse de Mécénat Musical Société Générale en 2017 pour soutenir son projet Dark Forest #1 créé dans le cadre de son cursus Artist Diploma au CNSMD de Lyon. Il suit à l'IRCAM le cursus de composition électroacoustique en 2017-2018.

Spectacle musical
À partir de 13 ans

Grande Salle
Vendredi 18 mai - 20 h

Réserver en ligne

Autour du spectacle

Levers de rideau des Artist Diplôma (3ème cycle, 1ère année) du CNSMD de Lyon, encadré par Jean Geoffroy:

  • Mardi 15 mai à 18h30 dans le Hall

Morgane De Lafforest : « Pom pom pom » extrait de « Jeu de mains »

Présentation
Un cuisinier, des musiciens et une improvisatrice invitent le spectateur à se régaler de saveurs historiques et à vibrer aux sons des instruments. Recettes et œuvres musicales ont été choisies pour plonger l’auditeur dans la France du XIXe siècle et appartiennent à l’atmosphère du spectacle Jeu de mains.

Pommes Darphin, pommes Pont Neuf et pommes dauphines, crème de carottes pourpres, génoise et autres surprises viendront ravir les papilles des spectateurs, alors que la musique de César Franck, composée à l’époque de la création des recettes, chatouillera les oreilles.

Artistes
Morgane De Lafforest
conception, violoncelle

Vincent Forestier piano
Paola Vigoroso comédienne
Loïc Lascaux cuisinier
Lola Gonthier service

Musiques César Franck

 

  • Mercredi 16 mai  à 19h30 dans le Hall

Emil Kuyumcuyan : « The Roots »

Présentation
Istanbul, fin ou avènement d’un nouveau monde ? La fin d’un monde, l’avènement d’un autre… Les stambouliotes éprouvent une sensation de perte d’un mode de vie, d’une histoire, d’une ville. Est-ce une simple évolution ou une destruction brutale et irréversible ? Lors de son spectacle, Emil Kuyumcuyan nous transporte dans ses pensées complexes et contrastées. Il nous plonge dans l’évolution d’Istanbul grâce à des clichés actuels, mais aussi dans le passé avec de précieuses vidéos familiales des années 60 accompagnées de ses compositions et de musiques d’aujourd’hui.

Artistes
Emil Kuyumcuyan
conception, composition, percussions

Musiques François Sarhan, Bruce Hamilton, Emil Kuyumcuyan

 

  • Jeudi 17 mai  à 18h30 dans le Hall

Mervyn Groot : « Barbelé Solitaire » et « Peinture Sonore » extraits de « Body Tales »

Présentation
Body Tales est un spectacle interdisciplinaire avec installations sonores, danse et percussion. Il est aussi participatif car invitant le public à faire corps avec les installations devenant ainsi créateur de sons.Entre Barbelé solitaire et Peinture sonore, le public est appelé à se faire tour à tour complice des mouvements d’une danseuse présente au cœur du premier dispositif, mais prisonnière d’une toile de fils sonores, et peintre avec la seconde partie où chaque coup de pinceau déposé sur la toile provoquera une partition de couleurs.

Artistes
Mervyn Groot
conception, percussions

Nangaline Gomis danse

Musiques  Mervyn Groot

 

  • Vendredi 18 mai à 19h30 dans le Hall

Lou Renaud-Bailly : « Silver Voyager »

Présentation
Les Chroniques cosmiques mettent en scène un extraterrestre, Lubulus, tourbillonnant dans sa capsule spatiale avec une certaine élégance viennoise. Nous ne serons pas dans le cliché du petit bonhomme vert mais dans l’incarnation d’une entité poétique vouant une passion dévorante pour la planète Terre depuis sa découverte du Voyager Golden Record. Son épopée débutera sur une plage sénégalaise et remontera jusqu’aux Alpes scandinaves. Entre rencontre, nature, découverte, solitude et amour, Lubulus sera confronté à une difficulté fondamentale de son voyage : comment communiquer avec cet être terrien, cet autre complexe et sauvage ?

Artistes
Lou Renaud-Bailly
conception, percussions

Moran Lebars accordéon
Louna Delbouys-Ro danse
Jubulus robot téléguidé par Joanna Ohlmann

Musiques  Johann Sebastian Bach, Igor Stravinsky, Wolfgang Amadeus Mozart, percussions du Sénégal, jazz, sons de la Nasa…

Séances scolaires

  • Jeu de main
    Mardi 15 mai
    14h15
  • Une Île
    Jeudi 17 mai 14h15