Les Enfants du Levant

Isabelle Aboulker | Claude Gritti
Karine Locatelli | Pauline Laidet
Opéra de Lyon

Opéra | Conseillé à partir de 9 ans
6 au 13 avril
Dates
  • 06 avril 2019 - 15:00
  • 06 avril 2019 - 19:00
  • 07 avril 2019 - 16:00
  • 10 avril 2019 - 16:00
  • 12 avril 2019 - 20:00
  • 13 avril 2019 - 15:00
  • 13 avril 2019 - 19:00
Réserver Tarifs

Présentation

Un opéra pour voix d’enfants inspiré du roman Les Enfants de l’île du Levant qui relate l’histoire méconnue d’une colonie agricole pénitentiaire pour mineurs.

« Bienvenue les enfants ! » s’exclame le directeur de la colonie de Mettray. Nous sommes en 1840, le commencement des grandes manœuvres pour la mise en place des colonies pénitentiaires.

Au milieu du 19e siècle règne la misère dans les rues des grandes villes et la justice du second empire n’a guère de considération pour les enfants. Le temps des expériences philanthropiques est révolu; place à la répression ! Le 5 août 1850, Louis Napoléon Bonaparte promulgue une loi pour la création des Centres d’Éducation et de Patronage pour jeunes détenus. L’empereur veut « rééduquer » les enfants abandonnés, orphelins et petits délinquants par le travail et la vie au grand air…

Ainsi, en février 1861, une soixantaine de jeunes âgés de cinq à vingt et un ans quitte la prison de la Roquette à Paris pour prendre la direction de la plus belle des îles d’Or en Méditerranée : l’Ile du Levant. Ils seront suivis par beaucoup d’autres.

L’opéra d’Isabelle Aboulker retrace la vie de ces enfants brisés par le labeur et la misère sans jamais renoncer à leur jeunesse et interroge une part sombre de notre Histoire. Saviez-vous qu’une colonie agricole pénitentiaire fut ouverte à Oullins en 1849 ?

Grande Salle
Durée estimée : 1h30
Conseillé à partir de 8 ans


Contexte historique des Enfants du Levant:

Les Enfants du Levant est une adaptation du roman historique de Claude Gritti qui retrace la vie des enfants enfermés au Pénitencier de l’Ile du Levant au milieu du XIXe siècle.
En 1850, Napoléon Bonaparte autorise l’ouverture des bagnes privés pour mineurs. Le propriétaire de l’Ile du Levant, le Comte de Pourtalès, veut réhabiliter ses terres mais il manque de main d’oeuvre. Il décide d’y ouvrir une colonie agricole qui fonctionnera de 1861 à 1878, espérant que le travail permette de sauver certains enfants de la prison ou de la rue et qu’ils puissent y apprendre un métier. Mais en réalité cette colonie devient un bagne aux conditions d’incarcération désastreuses. Les enfants souffrent de maltraitance et de famine. Près d’un enfant sur 10 y trouve la mort.

 

Note d’intention de mise en scène:

Étrangement, cette partie de notre histoire reste méconnue. Les Enfants du Levant donne la parole à ces enfants oubliés, à leurs colères et leurs détresses, leurs révoltes et leurs peurs, leurs fragilités et leurs courages.
Il s’agit de rendre compte sans concession ni misérabilisme de la violence subie par ces enfants, mais aussi de leur puissance de vie, par le prisme d’une dizaine de personnages d’enfants qui ont réellement existé. Nous donnerons à voir la brutalité des conditions de vie et de travail de ce bagne, mais aussi la capacité des enfants à se soulever, à s’insurger, à garder leur dignité, à se battre pour survivre, à lutter contre la déshumanisation à l’oeuvre.
« Entre devoir croupir tout au fond d’un cachot
Ou confier notre vie aux caprices des flots
J’ai choisi,
Je préfère mourir libre »
Les enfants du bagne de l’Ile du Levant cherchent à fuir la réalité mortifère, avilissante et destructrice de cette île méditerranéenne. Comment ne pas y entendre des résonances tragiques en ce début de XXIe siècle ?
La Méditerranée n’est-elle pas aujourd’hui encore le centre de la crise migratoire que nous traversons?
Il fallait laisser la place à ces échos.
Il ne s’agit donc pas d’une reconstitution historique. Il me semble nécessaire de voir à travers le destin injuste et violent de ces enfants du XIXe siècle, celui non moins violent de certains enfants d’aujourd’hui habitant aux portes de l’Europe.
Les enfants de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon s’emparent de cette histoire avec enthousiasme et engagement. Leur enfance rend hommage à celle, détruite, de ceux qui ont connu ce bagne et aussi à celle qui, aujourd’hui, n’est pas universellement protégée par les lois encadrant le travail des enfants.
Les jeunes interprètes de la Maîtrise, par leurs présences, leurs regards, leur façon de parler et de bouger évidemment contemporaine, ancrée dans leur temps, permettent ce pont entre les époques et les pays.
Dans l’importance de porter cette parole et de la faire connaître, c’est avec beaucoup de joie que nous avons travaillé à mettre en voix et en corps ces noms oubliés du siècle dernier. Et c’est avec émotion que je les regarde nous raconter et chanter cette histoire.
Nous avons besoin de leurs voix, celles -singulières et puissantes- de ces 60 jeunes filles et garçons qu’ils sont, pour se rappeler notre passé gardé dangereusement sous silence, et peut-être mieux écouter notre présent.

Pauline Laidet

 

Présentation audio du spectacle en partenariat avec la Bibliothèque sonore de Lyon :

Distribution

 

Musique Isabelle Aboulker
Livret, paroles Christian Eymery (réduction du livret original)
D’après le roman de Claude Gritti Les Enfants de l’Île du Levant

Direction musicale Karine Locatelli
Mise en scène Pauline Laidet
Assistante mise en scène Jeanne Garraud
Décors Quentin Lugnier
Costumes Aude Desigaux
Lumières Benoit Bregeault
Chef de chant Grégory Kirche
Régisseur technique de production Christophe Havet
Régisseur de scène Alexandre Mesta
Chargée de production Guislaine Foiret

Personnages
Jules Décors Simon Terrenoire
Le garde Radel Nicolas Mollard
Monsieur Pérignon Olivier Borle
L’Inspecteur, le Comte de Pourtalès Mathieu Gardon
Augustine Brémond, Docteur Grimaldi, la Comtesse de Pourtalès Anne-Lise Polchlopek

 

Avec :

L’Orchestre de l’Opéra de Lyon :

Kazimierz Olechowski violon 1, Nicolas Loubaton alto, Alice Bourgouin violoncelle, Jorgen Skadhauge contrebasse, Gilles Cottin flûte, Sandrine Pastor clarinette, Sergio Menozzi clarinette, Cédric Laggia basson, Jimmy Charitas cor, Pascal Savignon trompette, Eric Le Chartier trombone, Guillaume Séré percussion, Grégory Kirche clavier

Et la Maîtrise de l’Opéra de Lyon : 

Distribution le samedi 6 avril à 15h et 19h et Vendredi 12 avril à 20h et pour les scolaires mardi 9 avril à 10h et 14h30 :
Côme Alegre,  Jeanne Bert, Robinson Bert, Clémence Biboud, Inina Boiron, Sarah Bonnescuelle De Lespinois, Salomé Bouteille, Simon Chat, Charlène Cottin, Maëlys Degoute, Merlin Deon-Euvrard, Lucie Dufal, Sonia Guerin, Yoan Guerin, Jeanne Maillet, Juliette Malaprade, Colombe Muller-Rappart, Lison Muller-Rappart, Iana Neuquelman, Esther Pain, Lisa-Lou Payot, Cléobule Perrot, Juliette Petit, Aodhan Robbins Ajuria, Martin Romero, Kamélia Lafi, Pimprenelle Lassalle, Charlotte Lefeuvre, Chine Thiery, Clémentine Thiery

Distribution le dimanche 7 avril à 16h, mercredi 10 avril à 16h, samedi 13 avril à 15h et 19h et pour les scolaires jeudi 11 avril à 10h et 14h30 :
Raphaëlle Bedos-Petit, Martin Bellengier, Marie-Lou Boucharlat, Garance Cochenet, Ciara Cochet, Charlie Colovray Cardineau, Clémentine Crepon, Linel Curtelin, Mathilde Deveaux-Thomas, Arthur Dupaigne, Constance Duteil, Madil Feradj, Lola Gauthey, Isidor Germain, Justine Guinois, Gacienne Gondouin Dussine, Juliette Isoard Thomas, Cassandre Jean, Gaston Judez, Sarah Ledesert, Suzanne Lyonnet, Baptiste Mansot, Léon Mirlit, Julia Notargiacomo, Iris Pappini, Jeanne Scribe, Loïssa Segura-Rodriguez, Gabrielle Sery, Arwen Verdoja, Eloïse Vincent

 

Production Opéra de Lyon.
En partenariat avec Le Théâtre de La Renaissance – Scène conventionnée pour le théâtre et la musique d’Oullins.

 

En images

Autour du spectacle


NOUVEAU  –  LES RENDEZ-VOUS EN FAMILLE


Samedi 30 mars

  • de 10h30 à 11h30 : pour les 6-8 ans & de 14h30 à 16h : pour les 9-12 ans | Tarif :  5 euros par enfant – Sur réservation

Atelier jeune public « musique et chant » animé par la Maitrise de l’Opéra de Lyon
Il sera suivi d’un temps de répétition publique de l’opéra en création.


Samedis 6 et 13 avril de 14h à 19h, mercredi 10 avril de 15h à 18h & vendredi 12 avril de 18h30 à 20h | Gratuit pour tous 

Pochette surprise : les « Ré-créations » 

De drôles de propositions inventées par l’artiste Chachaboudin. L’occasion en famille de partager un moment de complicité.

Le coin des albums 

Profitez d’un espace découverte en partenariat avec la Mémo, médiathèque d’Oullins autour d’une sélection d’albums pour les plus jeunes.


Samedi 13 avril à 17h 

La Petite Conférence

A l’occasion du spectacle Les Enfants du Levant, les Archives d’Oullins lèvent le voile sur l’existence d’une colonie pour enfants située tout proche du théâtre. Images, lettres, photos et documents d’histoire à l’appui, venez découvrir un morceau de notre passé et prolonger l’expérience du spectacle. Entrée libre – MJC (en face du théâtre).

Séances scolaires

  • Jeudi 11 avril à 14h30