Opéra de chambre

SYLVAIN MAURICE
LAURENT CUNIOT

ENSEMBLE TM+
Dates
  • 13 novembre 2020 - 19:00
  • 14 novembre 2020 - 16:00
Réserver Tarifs

Présentation

Une fable fantastique sur les pouvoirs du savoir et de l’imaginaire à dévorer des yeux et des oreilles.

Seul à la maison, Henri dévore les livres... pour de bon, avec voracité, à se rendre malade d'histoires et de savoir. Il développe des connaissances inouïes et tombe malade, jusqu’à tout perdre, avant de découvrir dans la lecture un remède efficace et joyeux.
Sylvain Maurice s’empare du livre d’Oliver Jeffers, L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres en gourmet plus qu’en gourmand. Il en tire le livret d’un théâtre musical pour la jeunesse. L’histoire d’un enfant savant épanoui qui plonge dans une grande solitude, entretenant une étrange relation avec les adultes. Dans une scénographie imaginée comme une page blanche, s’invente le monde des gamins curieux, qui rêvent, qui ne sont pas raisonnables, le monde de ceux qui viennent écouter ce petit opéra à une voix.
Dynamique, mobile et mystérieuse, la musique de Laurent Cuniot s’adresse à la sensibilité des jeunes spectateurs. Elle leur ouvre des portes dérobées vers des ailleurs sonores, encore inouïs. La voix de soprano colorature, maternelle, juvénile, narratrice, incarne tous les personnages. Elle fuse au cœur de cette fantaisie aux couleurs d’un arc-en-ciel poétique, onirique, drôle et bouleversant.

 

Grande Salle
Durée : 50 mn | Conseillé dès 8 ans

 

      

En bonus autour du spectacle :

Découvrez en famille les instruments du spectacle accompagnés par les musiciens ! Parent /enfant dès 8 ans
Samedi 14 novembre de 14h à 15h

Rencontre Petits + Grands : échangez avec les artistes !
Vendredi 13 novembre à l’issue de la représentation de 19h

Les « Ré-créations » en famille : imaginez, participez !
Ven.13 nov. de 18h à 19h et samedi 14 nov. de 15h à 18h

Plus d’infos /Réservation

Jeune public

Distribution

Musique Laurent Cuniot
Texte, mise en scène Sylvain Maurice
Scénographie Antonin Bouvret
Vidéo Loïs Drouglazet
Régie générale Rémi Rose
Lumières Rodolphe Martin
Costumes Léa Perron
Son Yann Bouloiseau

Avec Raphaële Kennedy soprano, Anne-Cécile Cuniot flûte, Étienne Lamaison clarinette, Gianny Pizzolato percussions

 

Production : TM+.
Coproductions : Maison de la musique de Nanterre, Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, La Muse en Circuit, Opéra de Massy.
Soutiens : SACEM, Adami.
Spectacle présenté avec l’aide de l’ONDA.

Autour du spectacle

Inouï !  Découvrez en famille les instruments du spectacle accompagnés par les musiciens ! Parent /enfant dès 8 ans
Samedi 14 novembre de 14h à 15h – Gratuit sur réservation

Avant d’aborder confortablement installé dans votre fauteuil ce petit opéra, le théâtre vous propose de découvrir en avant-première et guidés par les musiciens de l’ensemble TM+ quelques-uns des instruments phare du spectacle. Un rendez-vous à ne pas manquer plein d’anecdotes et de petites clefs pour encore mieux profiter du spectacle à 16h !

 

Rencontre Petits + Grands : échangez avec les artistes !
Vendredi 13 novembre à l’issue de la représentation de 19h- Gratuit

Les artistes en chair et en os répondent à toutes vos questions !

 

Les « Ré-créations » en famille : imaginez, participez !
Vendredi 13 novembre de 18h à 19h et samedi 14 novembre de 15h à 18h – Gratuit

Avant et après les représentations « en famille », le Théâtre vous propose des activités artistiques et ludiques en accès libre concoctées par l’artiste-illustratrice Chachaboudin (chachaboudin.com). A découvrir également sans compter une sélection d’albums jeunesse sélectionnés spécialement pour vous par la Mémo et un bar gourmand pour les grandes petites faims à l’heure du goûter proposé par l’Association des centres sociaux d’Oullins.

Presse

« Malice, facétie et enjeux de la quête de l’art de la lecture, rien n’est plus tonique » – Hottello Théâtre

« Susciter par la musique la force expressive des images, voilà une mission qui convient bien à Laurent Cuniot, si l’on se souvient de la puissance narrative de la musique, riche de couleurs et d’ombres, qu’il avait déployée pour son précédent monodrame Des pétales dans la bouche. » – La Terrasse 

«  Le traitement de la voix parlée, entre comique et dramatique, évoque les adultes (le père, la mère, etc.) qui gravitent autour de l’enfant. Les effets de réverbération, démultiplication, et le chœur virtuel (la voix tout terrain de Raphaële Kennedy stratifiée) qui s’entend au centre de l’histoire, modèlent un espace mouvant qui sert la dimension onirique au même titre que la vidéo. » – Res Musica 

Séances scolaires

Jeudi 12 novembre 9h45 & 14h15
Vendredi 13 novembre 14h15