THÉÂTRE

VOLTAIRE
ARNAUD MEUNIER

COMÉDIE DE ST-ÉTIENNE | MC2: GRENOBLE
Dates
  • 02 février 2022 - 20:00
  • 03 février 2022 - 20:00
  • 04 février 2022 - 20:00
Réserver Tarifs

Présentation

Épouvanté, interdit, éperdu, tout sanglant, tout palpitant, Candide se disait à lui-même : « Si c’est ici le meilleur des mondes possibles, que sont donc les autres ? »

Élevé dans le château du baron de Thunder-tentronckh, Candide mène une vie agréable auprès de son précepteur Pangloss qui professe que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Jusqu’au jour où le baron surprend Candide sur le sein de sa fille Cunégonde et le chasse. Commence alors pour le jeune homme une longue errance…
Épopée rocambolesque, conte philosophique, voyage initiatique, ces tribulations d’un jeune homme ingénu et crédule, sensible et généreux, doué d’un bon sens à toute épreuve, permettent à Voltaire de démonter les lieux communs et les systèmes idéologiques de notre société.
Ce sont pour Candide et ses compagnons des expériences inattendues et éprouvantes : guerres, tremblement de terre, naufrage, condamnation par l’Inquisition… Autant d’occasions de nous interroger sur la religion, la place des femmes, le colonialisme, l’origine du mal ou la recherche du bonheur. Toutes les idées des Lumières se déploient en un chant débridé et salutaire.
Voltaire avait imaginé ce texte pour le grand public. Son ton ironique en fait un matériau extraordinaire pour le théâtre. Pour le faire entendre, Arnaud Meunier réunit au plateau une joyeuse bande composée de huit comédiens et deux musiciens délicieusement déjantés.

 

La représentation du vendredi 4 février à 20h est proposée en audiodescription et réalisée par Accès Culture - Plus d'infos                            

Grande salle
Durée : 2h | Conseillé dès 12 ans

Présentation audio pour les personnes déficientes visuelles

Autour du spectacle :

Bord de scène à l'issue de la représentation du jeudi 3 février

Avant-propos "Peut-on rire de tout ? La violence des rapports sociaux dans Candide" le vendredi 4 février - Plus d'infos

Distribution

Mise en scène Arnaud Meunier
Collaboration artistique Elsa Imbert
Dramaturgie, assistanat à la mise en scène Parelle Gervasoni
Musique Matthieu Desbordes, Matthieu Naulleau
Lumières Aurélien Guettard
Scénographie, vidéo Pierre Nouvel
Costumes Anne Autran

Avec Cécile Bournay*, Philippe Durand, Gabriel F., Romain Fauroux*, Manon Raffaelli*, Nathalie Matter, Stéphane Piveteau, Frederico Semedo, Matthieu Desbordes, Matthieu Naulleau jeu, Emmanuel Vérité à l’écran
(*Issu.e.s de l’École de La Comédie de Saint-Étienne)

 

Production à la création : La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national. Reprise en production à partir de février 2021 : MC2: Grenoble. Soutiens : DIESE # Auvergne-Rhône Alpes – dispositif d’insertion de l’École de la Comédie de Saint-Étienne, Fonds d’insertion pour Jeunes artistes dramatiques, Drac et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Spedidam, Ville de Saint-Étienne, Opéra de Saint-Étienne.

En images

Presse

« […] Arnaud Meunier reconnaît d’ailleurs avoir redécouvert Candide à la lumière de la Petite bibliothèque philosophique de Joann Sfar. Par ailleurs, il multiplie les clins d’œil au public, montrant qu’il n’est pas dupe et qu’il trouve, lui aussi, cette litanie longuette.

Cultivons notre jardin

Même s’il s’est autorisé quelques coupes, il alterne avec talent art du récit et art du jeu pour faire entendre l’apologue : les passages en prose sont pris en charge par un conteur – un des acteurs sort alors de son rôle et devient témoin de ce qui lui arrive. Un stratagème déjà efficacement utilisé dans Chapitres de la chute, Saga des Lehman Brothers. Cette alternance introduit aussi la distance indispensable au déploiement de l’ironie, si chère à Voltaire.Ainsi troussées, les mésaventures de Candide font beaucoup rire, malgré les descriptions atrocement précises des horreurs du monde. Les acteurs sont tous bons et les musiciens jouent en direct sur le plateau avec une imagination joyeuse. Saluons notamment Romain Fauroux, sensible et juste dans le rôle-titre, Cécile Bournay, irrésistible dans ses clowneries, et Philippe Durand en Pangloss. Quant à l’introduction des passages chantés, ils allègent l’évocation des folies de ce monde.

Ainsi troussées, les mésaventures de Candide font beaucoup rire, malgré les descriptions atrocement précises des horreurs du monde. Les acteurs sont tous bons et les musiciens jouent en direct sur le plateau avec une imagination joyeuse. Saluons notamment Romain Fauroux, sensible et juste dans le rôle-titre, Cécile Bournay, irrésistible dans ses clowneries, et Philippe Durand en Pangloss. Quant à l’introduction des passages chantés, ils allègent l’évocation des folies de ce monde.[…] »

Trina Mounier
Les Trois Coups | 14 octobre 2019