Poésie et musique orientale improvisée

PAYSAGES HUMAINS

Chloé Bégou / Léonore Grollemund

La Colonie Bakakaï

Après Le Sentiment d'une Montagne, nous retrouvons La Colonie Bakakaï dans une forme légère qui mêle une nouvelle fois texte et musique, poésie et improvisation musicale.

 

La parole s'ouvre sur deux poèmes de Nazim Hikmet, grand poète turc du début du XXè siècle. Epopée de la guerre d'indépendance, extraits du recueil Paysages Humains, traversent la période bouleversée de l'après 1914. On y découvre la douleur de la ville d'Istanbul, occupée par les alliés, la condition de la femme turque " qui meurt comme si elle n'avait jamais vécu et dont la place au foyer vient après celle du boeuf ", et le Congrès d'Erzurum, lors duquel la révolution, dirigée par Mustafa Kemal, jeta les bases de la république nouvelle de Turquie.

 

La sage Berceuse pour temps d'Edgar Kert, auteur contemporain israélien, s'oppose aux voix puissantes et sensuelles de Violette Krikorian, Mariné Pétrossian et Arpi Voskanian, figures vivantes de la poésie arménienne. En réponse à Nazim Hikmet, elles nous parlent de la ville d'Erevan d'aujourd'hui et viennent joyeusement secouer les carcans, défier l'orgueil chrétien, s'emparer de leur liberté, affirmer leurs désirs.

 

Le violoncelle de Léonore Grollemund porte en lui les sonorités des chants tziganes, turcs, grecs et orientaux. La voix des poètes, portée par Chloé Bégou, exprime avec force et pudeur le tragique de nos paysages humains.

distribution

Conception et mise en scène Chloé Bégou

 

Comédienne Chloé Bégou

Violoncelliste Léonore Grollemund

 

Production : La Colonie Bakakaï

La compagnie est soutenue par la Ville de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes

la presse en parle

Paysages Humains, dans les "Trois spectacles à voir" de Hétéroclite.

Par Quentin Girardon

 

"La Colonie Bakakaï présente Paysages humains, une création à la fois poétique et musicale. Le spectacle s’ouvre sur deux poèmes du Turc Nazim Hikmet qui évoquent la condition des femmes de son pays dans les années 30, une époque à laquelle elles pouvaient mourir comme si elles n’avaient jamais vécu. La voix de Chloé Bégou donne vie aux écrits du poète et les notes graves du violoncelle de Léonore Grollemund enveloppent délicatement les mots pour un rendu indescriptible."

autour du spectacle

- Lever de rideau : jeudi 3 novembre avec le Centre Musical et Artistique de St Genis Laval.

- Bord de scène : vendredi 4 novembre à l'issue de la représentation de 20h.

2

© D.R.

1 3

dates

03 novembre 2016 > 20h00

04 novembre 2016 > 20h00

05 novembre 2016 > 20h00

tarifs / informations

Petite Salle

Durée : 50min

Tarifs à l'unité : de 5 à 24€

Avec Pass : de 7 à 10€

documents à télécharger

Dossier de presse